prepamentale motivation natation

 

Le suivi psychologique :

Il est sollicité dans plusieurs types de situations.

Pour les adolescents, l’accompagnement psychologique s’avère notamment utile au moment de l’intégration dans une structure d’élite, lorsque cela suscite des interrogations et des renoncements nécessaires à l’optimisation de leur carrière sportive. Cette même période est celle de la construction identitaire où un soutien peut être bénéfique.

Pour les adultes : Consacrer un temps de parole et d’élaboration avec un psychologue permet parfois de réguler des événements sportifs : gestion de la blessures, contre-performances, relations avec l’entraineur…

Pour les athlètes en fin de carrière vivant mal ce changement de vie et de statut, l’accompagnement marque un temps nécessaire afin de faire le point sur son parcours et ses nouvelles envies afin de trouver un nouvel équilibre.

L’accompagnement psychologique est une manière efficace de faire un travail introspectif afin d’apprendre à mieux se connaitre et ainsi mieux comprendre ses réactions. Poser des mots sur ses ressentis permet de décharger émotionnellement son vécu pour, dans un second temps, trouver de nouvelles solutions aux situations difficiles.
Pour toute personne vivant des situations personnelles, sportives, relationnelles ou professionnelles/scolaires difficiles.

Ces entretiens se font dans le cadre de la confidentialité et avec une écoute et des interactions bienveillantes.

L’entretien peut être sollicité à titre préventif, à visée de performance ou à visée thérapeutique.

Le développement des capacités introspectives (connaissance de soi) qui s’opère lors du suivi psychologique, permet d’identifier puis d’apaiser la problématique réelle et d’améliorer indirectement les performances sportives.sante bonheur

L’avis de Teddy RINER :

Teddy Riner, le judoka français le plus titré de sa discipline, est lui-même accompagné par une psychologue depuis ses 14 ans.

La psychologue de Teddy Riner raconte « Mettre des mots permet de mettre à distance la difficulté. »

Paulette Fouillet explique. « À travers cette relation, Teddy a trouvé un équilibre et un repère. La quête d’un titre olympique passe aussi par des compétences extra-sportives. Les champions ne sont pas des machines. Il faut du temps et de l’écoute pour extraire la pépite. »

Interview complète sur: ici

Teddy Riner, dans une interview de Raphaëlle Elkrief, parle de son suivi psychologique qui : « m’aide à instaurer une bonne hygiène de vie, à gérer la pression, à solidifier mon mental. Quand on est sportif de haut niveau, il vous arrive énormément de choses à un très jeune âge. Des événements qu’il faut apprendre à gérer ».

R.Elkrief : Vous sous-entendez qu’il faudrait des psys pour s’occuper de tous les sportifs de haut niveau ?

Je n’arrête pas de le dire ! On a besoin d’avocats pour gérer nos contrats, et de psys pour le mental. Je vois plein de sportifs qui sont les meilleurs à l’entraînement et qui se décomposent en compétition à cause de la pression. Je me tue à leur dire que tout ça est psychologique. […] On est bourrés de tabous, il faut arrêter le faux complexe avec les psys. On s’entraîne pour quelque chose, on a besoin d’être soutenus. Dans les équipes étrangères, les psys font partie intégrante du staff. »

Interview complète sur: ici

Lisez les articles sur la psychologie du sport : ici

CONTACT

Vous aimez ? Partagez !