Tennis et parentalité: quels accompagnements ?

with Pas de commentaire

Dans le tennis et de manière plus large dans le sport de haut niveau, les projets sportifs modifient l’organisation familiale et induisent des enjeux personnels et familiaux forts. Dans ce cadre, il est important de pouvoir accompagner les joueuses/joueurs et leurs proches afin de les aider à trouver leurs clefs pour faire de ce parcours parfois vertigineux, une expérience épanouissante pour tous. La prévention joue ainsi un rôle important.

J’interviens auprès de la Ligue des Hauts de Seine de tennis depuis trois ans dans le cadre:

  • d’ateliers pour les parents,
  • des bilans psychologiques obligatoires pour les sportifs inscrits sur les listes ministérielles
  • de suivis en préparation mentale
  • d’accompgnements pschyologiques

 

 

ligue tennisman

 

Erci Boisson, CTR de la Ligue des Hauts de Seine de tennis, partage son expérience concernant les ateliers mis en place auprès des parents de sportifs.

 

Témoignagne d’Eric Boisson / CTR Ligue des Hauts-

de-Seine de tennis 

 

« Un projet ambitieux, aujourd’hui, dans un sport comme le tennis ne peut se faire sans une « entreprise familiale » fortement impliquée. Deux raisons majeures : d’abord ce sport prend ses racines dans l’enfance (dès 5-6 ans), et par-dessus tout l’environnement extrêmement concurrentiel demande obligatoirement un récit familial fort autour du sport et de ses représentations. De ce constat il est juste de remarquer que les jeunes joueurs ou joueuses ainsi que leurs entraîneurs passent par des protocoles de formation de plus en plus pointus. Mais quid des parents ?

Pour ces derniers comment rendre compatible la logique sportive et la logique éducative ? Comment faire cohabiter en tant que père ou mère les émotions de filiations et celles d’un adulte  accompagnant la performance ? L’amour pour son enfant peut-il faire bon ménage avec la rigueur nécessaire à la réussite d’un tel projet ?tennis performance

Pour tenter de répondre à ces différentes interrogations, et d’accompagner au mieux ces familles si particulières, nous avons mis en place depuis une dizaine d’années, dans le cadre du programme de performance fédérale de la Ligue de Tennis des Hauts-de-Seine, une action spécifique sous forme de groupe de paroles ou de groupe d’analyse de pratique regroupant chaque saison une dizaine de couples. Une série de quatre matinées est proposée aux familles intéressées. Ces matinées ne sont le terrain d’aucune leçon : quelle soit éducative, morale, ou autre. Seuls des outils de témoignage et de partage sont utilisés. Ces échanges sont organisés autour d’ateliers liés aux différentes problématiques que suscite la recherche de performance sportive, et sont animés par des professionnels  de l’accompagnement personnel (psychologue, coach, préparateur mental).

Depuis trois ans Anaelle Malherbe (psychologue et préparateur mental) conduit cette action pour notre compte. Les différentes facettes de ses compétences et de son engagement (qualité d’écoute, animation de groupe, et expérience sportive personnelle) ont permis de mieux identifier les accélérateurs ou les freins à l’intérieur du contexte familial qui seraient de nature à fortement influer sur l’épanouissement de l’enfant, ainsi que sur la réussite de sa performance. Dans ce cadre sa préoccupation principale est de favoriser au maximum l’appropriation par ces différentes familles d’une meilleure compréhension des enjeux qui sont les leurs, et l’adoption d’une conduite parentale adaptée à leur propre histoire … sans aucun cours théorique, ni référentiel culpabilisant.

Bien évidemment des solutions simplistes ou des équations parfaites ne sont jamais ressorties de ces matinées. Avec le recul, le bilan s’avère de notre point de vue extrêmement positif, et ce sous plusieurs aspects.

  • Sous l’angle de la famille : une meilleure connaissance de soi et de sa propre place dans ce type de projet, une nature de lien avec les autres familles propice à éviter le repli sur soi et au contraire favoriser la construction d’un réseau relationnel enrichissant, des moyens nouveaux pour mieux identifier avec plus de précisions la nature exacte de leur projet « irrationnel »
  • Sous l’angle de l’enfant : une possibilité de sortir de sa solitude émotionnelle inéluctable à la recherche de performance, la mise en place de protocole structurant pour le développement de sa personnalité, une meilleure unité entre l’univers de la famille et celui du sport
  • Sous l’angle de la structure sportive : une crédibilité dans sa fonction ressource auprès des parents, une compréhension plus fine et bienveillante des ressorts familiaux pour construire des stratégies de développement plus pertinentes ».

 

 

 

Répondre