Interviewée par trackandnews: préparation mentale et course à pied

with Pas de commentaire

 

Coach or not coach, that is the question !

 

 

Klervi, membre du magazine Trackandnews, a testé le coaching chez Xrun. Voici son article.

xrun course à pied et performance sportive

 

Quand on prépare une nouvelle compétition, de nombreuses interrogations peuvent émerger. L’approche d’un premier semi-marathon en a, pour ma part, surtout soulevé une : faut-il se faire coacher ? Car si, sur une épreuve de 10 km, un entraînement régulier permet la plupart du temps d’achever la distance sans trop de peine, arriver au bout de 21 km sans se blesser et en gérant son effort nécessite un peu plus de préparation. J’ai mené l’enquête et j’ai testé pour vous le coaching par Xrun !

Xrun propose également aujourd’hui un accompagnement par des préparateurs mentaux, comme Anaëlle Malherbe, avec qui j’ai pu échanger et qui m’a conseillée pour le jour J. Elle s’est prêtée au jeu de l’interview et est revenue, en quelques points sur l’intérêt et les enjeux de la préparation mentale pour les sportifs. Retrouvez juste ici l’article « 3 questions à Anaëlle Malherbe, préparatrice mentale ».

Qu’est-ce que la préparation mentale ?

Avant tout, il s’agit d’identifier les besoins et l’objectif de performance du sportif. Le rôle du préparateur mental est ensuite de préparer et de co-construire avec le sportif des outils sur mesure qui soient réellement adaptés et personnalisés à ses problématiques. Il peut s’agir d’outils de gestion de stress, si celui-ci est parasite et nuit aux performances, ou au contraire d’ « activation » pour trouver l’énergie et la motivation nécessaires pour atteindre l’objectif escompté.

L’intérêt de la préparation mentale est d’arriver, au moment de l’épreuve, au niveau d’activation optimale, qui correspond en fait à la capacité d’être concentré de la manière la plus optimale possible, d’avoir toutes les ressources pour gérer ses pensées et l’effort à fournir.

Comment intégrer cela dans la préparation d’une compétition ?

C’est un travail de tous les jours. Tout comme on se prépare physiquement à une épreuve au travers d’entraînements et d’exercices techniques, il est essentiel de préparer son esprit en se donnant des outils pour gérer les pensées parasites qui pourraient venir nous « polluer » le jour J. J’accompagne aujourd’hui de nombreux athlètes qui performent à un très haut niveau et préparent des compétitions internationales et olympiques. A un tel niveau de compétition, la différence se fait souvent au niveau mental.

Le préparateur mental va aider le sportif à se fixer des objectifs, mesurables et maîtrisables. Un objectif en course à pieds ne va pas forcément être un chrono, mais par exemple le fait de se focaliser sur sa foulée, de parvenir à maintenir un relâchement au niveau du corps, de tenir une allure sur une distance identifiée… Tous ces éléments mis bout à bout concourent naturellement à de meilleures performances et très souvent à un meilleur chrono, mais l’angle d’approche permet d’éviter les frustrations et contre-performances.

Comment se mettre en condition avant la course ?

la performance en course à pieds

 

Pour préparer votre épreuve, vous pouvez reproduire les exercices développés dans le cadre de la préparation mentale : faire des exercices de respirations abdominales par exemple, reproduire une « routine » de course qui vous apaise et vous conforte, faire appel à des techniques de visualisation également … Tout dépendra vraiment de la « ressource » que l’on a besoin de renforcer.

La musique, si souvent au cœur des débats, peut tout à fait s’intégrer, mais à nouveau, il en va plus de la préférence et des besoins de chacun. Si elle permet de faire baisser le niveau de stress ou au contraire de monter en puissance quand on a besoin de s’activer, elle peut être intéressante. L’idée est vraiment de trouver les outils et les clefs les plus adaptées et d’intégrer cela au même titre que la préparation physique à votre entraînement.

Klervi

Pour en savoir plus

Répondre